Langage SQL : Exploiter une base de données relationnelle

Langage SQL : Exploiter une base de données relationnelle

Langage SQL : Exploiter une base de données relationnelle

Éligible au CPF


Validité : permanente

Durée maximale : 1 h 30

Prix HT // TTC : 250 € // 300 €

Code France Compétences : RS6085

Trouver un centre de test Imprimer

Le certificat Langage SQL : Exploiter une base de données relationnelle permet de reconnaître les compétences du candidat à interagir avec une base de données relationnelle en utilisant le langage SQL. L’épreuve d’évaluation porte sur le langage SQL standard sans référence quelconque à un Système de Gestion de Base de Données Relationnelle spécifique (SGBDR).

Synthèse des compétences évaluées

Le certificat vise 4 compétences clés qui vont permettant à un professionnel d’être autonome dans l’exploitation d’une base de données relationnelle :

  • Effectuer des extractions de données d’une seule table d’une base de données relationnelle, à l’aide de requêtes simples, pour analyser tout ou partie des contenus en filtrant selon des critères définis.
  • Réaliser l’extraction de données issues de plusieurs tables d’une même base de données relationnelle, à l’aide de requêtes complexes, pour fournir des données sélectionnées exploitables à des fins d’analyse.
  • Mettre à jour les données d’une table au sein d’une base de données relationnelle, en utilisant les instructions SQL de type DML (insérer, supprimer, modifier, rechercher), pour permettre aux utilisateurs de la base de données de travailler avec des données actualisées.
  • Enregistrer dans la base de données relationnelle les requêtes SQL d’extraction de données les plus couramment utilisées sous forme de vues pour faciliter leur réutilisation.

Public visé

Ce certificat s’adresse à des profils non informaticiens spécialisés dans le traitement des données : responsables métier, responsables des SI, responsables CRM, responsables RH, directeurs financiers, Data Analysts ou encore contrôleurs de gestion.

Ces profils sont amenés à utiliser les fonctionnalités de base du langage SQL pour être autonomes dans l’exploitation de données stockées dans des bases de données relationnelles à des fins d’analyse et de prises de décisions. Et ce, quel que soit le domaine d’activité de leur organisation.

Le lieu de l'épreuve

Choisissez un centre de test et contactez-le directement pour organiser le passage de votre certification. Le jour de l'examen, vous êtes connecté au portail ENI et créez votre compte en quelques clics.

L’épreuve d’évaluation est réalisée en ligne et en distanciel. Cette épreuve est constituée de cas pratiques ainsi que de questions sous la forme d’un questionnaire à choix multiples et à choix unique (QCM/QCU).

Trouver un centre de test

Le jour de l'épreuve

Dans le centre de test choisi et sous la surveillance d'un examinateur, vous êtes installé devant un PC. Le passage de la certification est chronométré : vous disposez de 1h30.

L'épreuve comprend 9 questions de type cas pratiques qui positionnent le candidat dans une situation similaire à l’environnement de travail et 26 questions sous la forme d’un questionnaire à choix multiple et à choix unique.

Vous accédez directement à vos résultats à l’issue de l’examen. Vous recevez par e-mail votre Certificat et vos résultats détaillés quelques jours après votre passage.

Comprendre son résultat

À la fin de l'évaluation, le candidat se voit attribuer un score de 0 à 1000. La certification est obtenue si le candidat obtient 700 points minimum sur 1000.

Un cas pratique vaut dix fois plus de points qu’une question de type QCM/QCU. Un candidat ne peut donc pas obtenir sa certification uniquement avec les questions de type QCM/QCU. Le résultat obtenu permet de valider les compétences du candidat dans l’exploitation de données avec le langage SQL, dans une base de données relationnelle.

Référent handicap

Afin que les candidat(e)s ayant des besoins spécifiques puissent passer les épreuves du certificat dans des conditions équitables, le certificateur et ses partenaires s’engagent à prévoir une logistique adaptée et à communiquer les possibilités d’aménagements des épreuves aux futurs candidat(e) au moment de leur inscription au certificat.

Ainsi, chaque candidat(e) doit se faire connaitre auprès du référent handicap nommé dans chaque antenne au moment de son inscription afin que celui-ci puisse étudier les possibilités d’aménagements possibles des épreuves d’évaluation au cas par cas.